Revenir au Blog Magique de e-magie...nation

Quid de la paternité [8]

samedi 18 septembre 2010 à 20h57 - 0 commentaire - 1004 lectures

On a coutume de dire - a tort, bien-sûr, qu'un magicien professionnel montre les mêmes tours a des publiques différents alors que le magicien amateur, comme vous et moi - Splitch  non-compris, montre des tours différents au même publique! En réalité la différence est tout autre: tout deux sont passionné mais l'un seulement a décider d'en vivre..l'implication est plus grande et  le perfectionnisme devient une seconde nature. Cela ne minimise pas pour autant les efforts de l'amateur, rien ne l'empêche d'essayer d'inventer ou présenter des choses autrement.

Splitch nous expliquait dans le règlement qu'il n'existait pas de SACEM pour les prestidigitateurs et magiciens; leur oeuvre n'est ni protégée par la loi ni répertorié dans un registre ce qui veut dire que, pour respecter la déontologie, si un magicien pense être l'auteur d'un tour ou d'un effet il le publie mais rétablira aussi la vérité si un autre artiste peut; en prouver la paternité. Cette preuve est probablement une publication de ce dernier. Et j'en viens à mon propos: un profane passionné qui parvient à publier un tour ou un effet sur le web comment peut-il en prouver la paternité? Il pourrait tout aussi l'avoir vu ailleurs et abuser de la sorte le véritable auteur!

On a pourtant la chance d'être membres d'un club géré par un vrai magicien alors je vous propose d'essayer quelque de fou: créer collégialement un faux comptage inédit,le CDM COUNT! Pourquoi un faux comptage plutôt qu'un changement de couleur, un forçage, par exemple? Tout simplement parce que:

  1. il y en a déjà des centaines (je connais 205 forçages), diffcile d'en inventer d'autres.
  2. ils sont substituables (remplaçables par d'autres changements de couleur ou forçages)
  3. de plus un forçage est souvent remplaçable par un contrôle et vice-versa
  4. j'aurais pu proposé un control mais à quoi bon si on pour lui préfère la triple coupe
  5. ou alors un faux mélange tout aussi remplaçable, mais je pense qu'il y en a très peu
  6. un faux comptage permet de faire des routines de petits paquets unique et inédite
  7. un faux-comptage est rarement substituable ce qui en rend les routines plus bluffante
  8. un faux-comptage permet des dizaines de nouveaux tours
  9. J'ai essayé d'en inventer seul pendant des semaines sans succès
  10. Mais tous ensemble, pourquoi pas? La devise de mon pays est: L'union fait la force...
Alors comment cela se passerait?
  1. Le nom est déjà tout trouvé: le CDM COUNT (faux comptage du club quoi!)
  2. la paternité serait collégialement attribuée à SPLITCH et donc à tout le club
  3. On pourrait demander à un grand magicien de l'immortaliser dans un de ses tours.
  4. On doit se mettre d'accord sur le nombre de carte dont on a réellement besoin
  5. Ainsi que sur le nombre de carte que l'on présentera
  6. le nombre de carte filées
  7. le nombre de cartes montrées 2 X
  8. le nombre de cartes retournées
  9. Une fois cela communautairement décidé, on comparera nos proposition de realisation
  10. Il ne restera plus qu'à demander à SPLITCH de le proposer dans sa prochaine vidéo
Eh, je n'ai jamais dit que ce serait facile, mais si on y arrive, ce sera le pied et sinon je suis sur que ca nous aura fait progresser dans notre maitrise de la cartomagie.
Alors je donne rendez-vous à tous les théoricien en herbe dans la section technique du forum

Du même auteur :

Réactions

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !