Revenir au Blog Magique de e-magie...nation

la Magicothérapie souffle ses 11 bougies

lundi 13 décembre 2010 à 00h58 - 2 commentaires - 1147 lectures

Fin juillet 99, en Italie...

- Des médecins italiens ont organisé pour la première fois, il y a 10 ans à Salerne, un congrès destiné à lancer la "magicothérapie" ou "la dimension ludique comme instrument thérapeutique".

"La magicothérapie aide énormément les jeunes patients, les enfants, à recevoir les soins médicaux sans appréhension, sans tension, à établir une relation de qualité avec le médecin", a déclaré à l'AFP, Italo Siniscalchi, médecin-dentiste et "idéologue" de la magicothérapie.

L'idée, développée pour soigner les enfants, consiste à faire faire au médecin, qu'il soit dentiste, psychologue ou généraliste, des tours de magie pour "capter l'attention de l'enfant, établir une relation de confiance, devenir son ami, complice et compagnon de jeu", a précisé M. Siniscalchi.

La "magicothérapie" établit une relation "directe" entre le médecin-magicien et son patient. Elle présente de ce fait, selon lui, un avantage par rapport à la "comicothérapie" où l'intervention d'un clown ou d'un animateur détend l'enfant de manière temporaire. Une fois le clown ou l'animateur parti, le médecin se retrouve seul avec son jeune patient et sa peur de recevoir une piqûre ou d'ouvrir la bouche, le médecin traitant n'étant pas la personne qui l'a calmé.

La "magicothérapie", en revanche, permet de prolonger le calme de l'enfant, celui-ci étant encore sous la "magie" des tours effectués par son médecin lors de l'intervention, de quelque nature qu'elle soit. Elle peut également être pratiquée n'importe où, en milieu hospitalier comme dans un cabinet privé ou tout autre espace restreint, selon M. Siniscalchi.

La première rencontre de "magicothérapie", qui a réuni médecins, dentistes, psychologues, psychiatres et psychothérapeutes, a été un succès, à la suite duquel des "rencontres-séminaires" ont été décidées dans plusieurs centres hospitaliers en Italie.


Du même auteur :

Réactions

En plus 11 ans, ce n'est par rien pour cette alternative aux méthode du "docteur Patch". 11 est un chiffre magic:
1. il y a 11 lettre dans ABRACADABRA
2. Idem dans SORCELLERIE
3. 11 caractères dans HOCUS-POCUS (avec le trait d'union)
4. la magie est le 11° art (juste après la BD, donc!)

Alors joyeux anniversaire

il y a 6 ans

David Copperfield a également créé une approche thérapeutique à partir de la magie. Plus de détails sur http://www.dcopperfield.com/# , rubrique Project Magic.

il y a 6 ans

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !