Revenir au Blog Magique de Splitch

La créativité en magie

mercredi 8 décembre 2010 à 00h05 - 3 commentaires - 1785 lectures

fondationsIl y a un excellent livre que vous devez absolument étudier si vous voulez développer votre créativité en tant que magicien : "Fondations" de l'allemand Riese. Il a été traduit en français et vous le trouverez ici : "Fondations" chez Marchand de Trucs.

J'aimerais attirer votre attention sur votre capacité à changer de point de vue. Le grand mal de la magie actuelle, c'est que ses représentants, les magiciens, sont une poignée à innover. 90% des illusionnistes se contentent d'acheter bêtement des "routines" prêtes à l'emploi et de les présenter telles quelles sans aucun apport créatif. Sans changer de point de vue.

Ainsi, récemment, à la TV, dans différentes émissions, j'ai pu voir les mêmes numéros présentés par différents magiciens.

Le premier, c'est ce tour où on cache une pique sous un gobelet parmi d'autres gobelets mélangés. Une sorte de roulette russe "mentale". C'est sûr, ça fonctionne très bien devant le public. Mais pour autant, n'y a-t-il pas une ou plusieurs idées à creuser ? Chez Drucker, un jeune magicien du nom de Rémi Larousse le présente pieds nus : il écrase les gobelets avec ses pieds. Il fallait y penser, mais ça donne une dimension originale à l'effet. Si seulement il avait remplacé la pique par des morceaux de verre ou tout autre objet coupant, il aurait eu une illusion sortant de l'ordinaire...

Tout aussi récemment, qui n'a pas vu Kamel le magicien, Eric Antoine et un américain "mentaliste" présenter cette incroyable prédiction enfermée dans un coffre bien en vue depuis le début de l'expérience ? Là encore : même matériel, même effet, même présentation. Seul le magicien change. Et après on s'étonne pourquoi on se rappelle des tours et pas des prestidigitateurs : c'est, à ce niveau là, scientifique, car on retient principalement les informations qu'on a vues plusieurs fois. Ici, en l'occurrence, les tours de magie !

Dès lors qu'un magicien passe professionnel, ou prétend l'être, il doit rapidement se constituer son propre répertoire. Et résister à la tentation de s'enfermer dans des tours "tout fait" que n'importe quel spectateur pourra refaire s'il a la bonne idée d'aller sur Internet pour voir où l'acheter.

Un répertoire se constitue avec le temps. On peut partir d'une idée, d'un effet classique et faire mûrir l'ensemble. Personnellement, je pars plutôt de classiques que j'essaye de présenter différemment. J'ai dans mon répertoire des tours très personnels. Souvent, ils sont le résultat d'une adaptation de tours que j'ai suffisamment travaillé pour me les approprier.

Comment viennent les idées ? A mon avis, une première réponse est évidente : des lectures. Les magiciens génération DVD se privent d'une source de réflexion qui ne se trouve que dans les écrits : les livres, et les revues. Il n'est pas toujours évident de comprendre la description d'un tour. Mais, tout en lisant, il est très fréquent qu'une nouvelle idée germe. On se dit "et si..." et on trouve une solution, ou une piste.

Vous voulez un bon conseil ? Soyez exigeant : ne copiez pas, même si vous adorez. Reprenez des idées, mais adaptez-les. Surtout, assurez-vous que ce que vous faites soit différent, ou paraisse différent. La présentation peut être une première piste. Le personnage et l'univers aussi. Mais autant que possible, personnalisez votre matériel, transformez-le au besoin. Et ne suivez pas à la lettre le mode d'emploi d'un tour que vous avez acheté...

Du même auteur :

Réactions

Bon diou, ça me rappelle quelque chose...

il y a 6 ans

Il y a aussi "Fondation" de l'excellent Asimov. Mais bon c'est autre chose... (Tout aussi créatif cependant)

il y a 6 ans

Certains artistes, j'en parlerai plus tard, on l'excellente idée- lorsqu'ils ont es DVD explicatifs- de ne montrer que l'effet: comment contrôler la carte, la faire disparaître, etc. Le principe es tout simple nous forcer nous, en tant que magiciens amateurs, a créer notre propre style, une présentation toute personnelle, un nouveau scénario, une autre atmosphère. c'est comme celaaussi quel'on progresse!

il y a 6 ans

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !