Revenir au Blog Magique de Splitch

Réflexion magique : Le débinage est-il l'ennemi de la magie ?

lundi 13 décembre 2010 à 00h00 - 13 commentaires - 3346 lectures

le débinage en magieSi vous prenez n'importe quel dictionnaire, et que vous y cherchez la définition de "débinage", vous tomberez sur "critiquer une personne de façon malveillante" ou "dénigrer quelque chose" mais rarement sur la définition qui intéresse les magiciens : "dévoiler le secret de quelque chose".

On a donc coutume de dire que, lorsqu'un magicien révèle un secret, il "débine"... et par extension, "il met en danger toute la profession".

Le débinage n'est pas nouveau. Il a toujours existé. De tout temps, la population a voulu savoir comment les magiciens s'y prenaient pour créer leurs illusions. Connaître leurs secrets. Aujourd'hui plus que jamais, l'information est omniprésente. Notamment sur Internet. Plus que jamais, les magiciens se sentent menacés : ils ont conscience que, pour la première fois à grande échelle, leur patrimoine est mis à la disposition du grand public. Pire, des chaînes de TV diffusent à une heure de grande écoute des émissions où un magicien, masqué ou non, révèle le truc des plus grandes illusions connues ou tout simplement un principe magique.

Comme ici (attention, si vous ne voulez pas connaître le truc, ne regardez pas cette vidéo) :


Quelle est la position de Club de Magie par rapport à ça ? Nous, nous sommes nettement moins "gênés" par ce type d'évolution de l'art magique. Pourquoi ? Parce que nous estimons que le principe même de l'art magique est bien de surprendre et de divertir - et non pas de convaincre. En d'autres mots, nous nous intéressons avant tout au moment présent. C'est-à-dire que nous estimons que notre devoir est de bluffer tel ou tel public pour tel ou tel moment. Qu'ensuite il comprenne ce qui s'est passé, qu'il trouve une solution, ça n'est pas grave. Nous n'avons jamais prétendu posséder tel ou tel pouvoir, si ce n'est celui de divertir et d'étonner.

La plupart des magiciens qui craignent pour leur art s'appuient nécessairement sur le secret. Le secret est-il le truc ? Le truc n'est-il pas ailleurs ?

A titre personnel, je crois qu'il ne faut pas confondre le mystère et le secret. Depuis plus de 20 ans que je pratique l'art magique, je continue d'être bluffé et étonné. Je fais d'ailleurs probablement parti du premier public qui se déplace pour voir un spectacle de magie. Et j'en ressors souvent étonné, diverti. Même si parfois j'ai compris le truc... qui n'est au final qu'une composante de l'art magique.

Il y a quelques mois, Juan Tamariz, l'illustre Juan Tamariz, est revenu en France lors du Congrès FFAP de Vannes. Je crois bien que, fort de ses 60 années de pratique, il a donné mal à la tête à la quasi totalité des magiciens présents ce jour là (et ils étaient nombreux). Je n'ai d'ailleurs toujours pas la moindre solution à la plupart de ses tours. Comme quoi, malgré des centaines de lectures, des milliers d'heures de pratique, le mystère peut être entier.

Les magiciens se doivent d'innover. Leur réelle capacité, c'est de détourner certaines lois physiques à leur avantage. De créer des illusions visuelles pour renforcer les illusions cognitives. C'est une démarche sans fin. C'est pour cette raison que le débinage n'a pas de réel impact à mon avis.

Tout au plus, il assouvira la curiosité des certains qui se diront : "aha, je savais bien qu'il y avait un truc". Pour d'autres, ça sera peut-être une révélation, une vocation qui naîtra.

Comment doivent se comporter les magiciens face au débinage ? Prendre les gens à contre-pied en créant une autre façon de réaliser la même illusion est une première solution. Si vous reprenez la vidéo ci-dessus, vous pourriez avoir le sentiment d'avoir tout compris. Pourtant, depuis, d'autres solutions ont été imaginées. Solutions qui pourraient bien vous déconcerter car le principe même de la magie est de vous prendre à contre-pied. De fermer les portes qui vous guideraient vers la solution. David Copperfield l'a d'ailleurs bien compris, lui qui sait que ses spectateurs sont aussi composés de magiciens, débutants ou confirmés : il crée des illusions qui bluffent aussi bien le grand public que les magiciens.

Les illusionnistes qui débinent ne sont pas tous mangés à la même sauce. Alors que le magicien masqué a été très critiqué, l'improbable et hilarant duo Penn et Teller a, bien avant lui, "démocratisé" l'art magique. J'écris "démocratisé" car il semblerait que, pour certains magiciens, il y a débinage et débinage. Jugez par vous-même :


Alors évidemment, tout est question de perception : le duo Penn et Teller, complètement déjanté, offre une image bien plus sympathique que le magicien masqué. C'est là aussi un vrai tour de magie au final : là où le duo apparaît comme "pédagogue", le magicien masqué incarne le mal absolu : celui qui révèle les trucs !

Au final, Penn et Teller révèlent les trucs également... mais avec la manière, l'humour, la dérision ! Et ça marche ! Même les magiciens les adorent !

Ce n'est pas parce que vous connaissez un truc de magicien que vous savez ce qu'est la magie. La prestidigitation est un art de longue haleine. On ne finit jamais d'apprendre.

Ce qui peut vous arriver de pire si vous vous lancez dans cette passion, c'est de vous enfermer dans le secret. Ne croyez pas que le secret et le truc sont la magie. C'est bien votre personnalité, votre mise en scène, votre talent qui fera la magie. Le reste n'est qu'accessoire. Mais pour comprendre tout ça, il vous faudra quelques années de pratique...

Du même auteur :

Réactions

Et si je ne m'abuse, lors de son dernier show, pour la disparition finale des spectateurs et leur réapparition dans le public, David Copperfield lui-même donne une "quasi-explication" de ce qui va se passer et rend le public complice en le faisant participer au truc, et donc quelque part, en le dévoilant.
Et pourtant ça ne change rien à l'expérience unique qu'ils ont vécu !

il y a 6 ans

Je précise qu'il donne l'explication aux spectateurs qu'il a fait monter et qui vont participer au numéro. Pas à tout le public bien sur.

il y a 6 ans

En fait, même les spectateurs ne connaissent pas vraiment le truc, car à la fin du numéro Copperfield leur montre l'illusion vue du public et à priori ça reste très bien coaché. Suffisamment en tout cas pour qu'ils ne comprennent pas tout.

il y a 6 ans

dans un gala vous rencontrez un grand chef coq ou un compositeur de renom dont vous êtes fan. Vous copinez avec lui - elle - et lui demandez de vous confier la recette miracle de son plat fétiche ou son secret pour faire de si belles mélodies. Contre toutes attentes, il se met à table (ben oui il est chef coq) et vous raconte tout. Mis à part un problème d'espionnage industriel, pensez-vous vraiment u'il se soit mis en danger? Nous savons que cuisiner, c'est mélanger les saveur et que composer c'est mélanger les sons, mais nous auront beau connaître 1.000.000 de nouvelles recettes et/ou mélodies, de nouvelles en existera toujours. Cela n'empêchera nullement l'artiste de continuer à créer ni nous d'apprécier ce qu'il fait. En un mot comme en et: le savoir ne tue pas la curiosité, que du contraire, ils se nourrissent mutuellement..;c'est peut-être cela finalement le mouvement perpétuel?

il y a 6 ans

JBB
JBB

Je suis tout à fait d'accord sur l'échelle d'importance qui place la présentation et la personnalité au premier plan.
Je suis tout à fait d'accord sur l'importance capitale que revêt le fait d'innover et de ne pas reproduire.
De là à dire que le Secret est accessoire et dépassé (pardon, je résume) je trouve quand même ça un peu exagéré.
Tu encourages la créativité, ce que j'applaudis à deux mains (au risque de me mettre ma baguette dans l'oeil) mais sans le secret, à quoi bon?
Je m'explique: soyons honnêtes, créatif ou pas, il n'y a pas - sur le fond - 100 principes pour une disparition. 1001 manières - formes - de le présenter, oui, mais pas de la réaliser techniquement hors de quelques variations.
Ce qui est effrayant n'est pas que le public sache, que ce soit avant ou après le tour, c'est que l'impression de savoir le détourne de la magie, convaincu - même à tort - de ne plus pouvoir être surpris. Car c'est effectivement - tu l'as souligné - ce qu'attend le public, c'est la promesse du magicien.
Quand je disais ailleurs "qu'il croyait tout savoir", je parlais bien du public!
Quand tu soulignes le "aha, je savais bien qu'il y avait un truc", c'est de ça dont il s'agit: oui, on entend parfois cette phrase. Elle émane, de part sa formulation même, de quelqu'un qui -l'instant juste avant - avait tout de même un doute. Quand ce doute disparaît, c'est le rêve qui s'évanouit. Et alors oui, le magicien n'en est plus un, ce n'est plus qu'un "montreur de tours", certes brillant par son habileté technique et sa prestance, mais ce n'est plus - à mon sens - de la magie. Cette vision (technique) est légitime de la part d'un magicien envers un autre, mais je ne pense pas que ce doive être celle du spectateur.
Faire passer l'Art Secret du stade de rêve à celui de divertissement est - je pense - l'une des conséquences du débinage, très en vogue depuis quelques années, dans un objectif bien souvent mercantile.
Voilà. Que personne ne s'offense de mes propos: ils sont personnels et livrés à chaud. Je ne dois pas être né à la bonne époque, voilà tout.
Au-delà, je comprend la position du club et je la respecte.
Tout en étant résolument innovant dans la forme, j'ai choisi une voie plus traditionnelle dans le fond. Oui, je garde toujours les trois règles en tête. Oui, j'adhère à ce code d'éthique vieux de 17 ans.
Oui, je chercherai toujours à ce que le spectateur croit en ce qu'il voit. Parce que c'est, à mon sens, le seul moyen pour que brille encore un peu la flamme de l'enfance au fond d'un regard adulte.
Et quand j'arrive à allumer ça, c'est mon prestige personnel.
C'est ma vision des choses. Je ne veux l'imposer à personne, je n'attends pas qu'elle soit partagée pour la vivre.
Je suppose que c'est le moment de dire... À chacun sa Magie?
Je vous souhaite très sincèrement une bonne continuation.
Magiquement vôtre.
JBB

il y a 6 ans

Bonjour JBB,
Je comprends tout à fait ton point de vue et nous la partageons entièrement.
J ai moi même prêté le serment du secret il y a 16 ans et je m'y tiens toujours.
Comme tu as pu le voir sur Club-de-magie si tu t es balladé, nous conservons la même éthique, aucun tour n est en libre accès sauf 3 d'initiations.
Quand on nous demande comment nous faisons lors de nos contrats ou spectacles, nous ne dévoilons jamais nos trucs, par contre nous initions volontiers les vrais motivés avec quelques tours simple.
Le but de ce post n est pas d'encourager le débinage mais de mettre fin aux polémiques lancés par les magiciens qui se sentent en danger dès qu'un truc est dévoilé par un "méchant" magicien alors qu'ils encensent d'autres qui en font tout autant comme Penn and Teller par exemple.
Et souvent ce sont des magiciens dont l'art ne repose que sur le truc, si ils ne l ont plus, ils n'ont plus rien.
Pour en revenir à la notion de rêve ou de divertissement, je reviens sur une chose que j ai déjà écrite.
Faites un tour de magie à un enfant de moins de 4 ans pour lui, rien de très "magique" car tout est possible et il se précipitera sur votre autre main, car pour lui c'est logique que ça se passe comme ça. Puis en grandissant il sera bluffé par votre dextérité et votre performance artistique, il aura vu un magicien, mais jamais de la vraie "magie".
Si votre but en faisant de la prestidigitation est de faire en sorte que votre spectateur croit voir de la "vraie" magie, alors on peut vous ranger dans les charlatans car c'est ce qu'ils font, une arnaque.
Tous les spectateurs savent qu'ils y a un truc, vous n'êtes pas un Dieu ou un mage, parfois même ils connaissent le truc.
Mais à vous de faire en sorte qu'ils l'oublient, que votre performance soit telle qu'ils s'en moquent et qu'ils s'abandonnent juste au moment présent.
Rendez ce moment "magique".
Une des plus chouettes phrases je l'ai eue sur un close-up samedi : "on sait qu'il y a un truc mais c'était tellement bon que l'on s'en fiche de savoir. On a juste passé un excellent moment."
Les plus grands magiciens écrivent sur le fait que le spectateur sait qu'il y a un truc et que la vraie magie n'existe pas, et que notre rôle est juste d'éliminer toute solution logique ou connue par une construction et performance telle qu'ils doivent juste avoir envie de savourer le moment présent au delà de toute recherche logique.
Suffit de lire Tamariz, Mc Bride, Ammar. Ils en parlent tous.
Pour résumer : personne ne prône ici le débinage au contraire, nous rappelons juste que contrairement à ce que l'on dit, nous n'en mourrons pas, ni que gens arrêteront d'apprécier notre travail artistique.
Alors arrêtons de crier au loup dès que quelqu'un dévoile un secret, le mystère n en tombe pas pour autant.

il y a 6 ans

JBB,

Pour rebondir sur ce qu'écris Marty, ce billet n'a au fond pour but que de relativiser ce qu'on appelle le "débinage". Nous ne l'encourageons pas, pas du tout même, mais nous sommes à l'ère de l'information. Si tu vas sur Youtube, par exemple, tu trouves absolument de tout, y compris des tas de tours de magie révélés.

Quand on a choisi de faire cette vidéo des boules excelsiors avec la fausse explication, c'était en 2003, déjà sur Youtube il y avait du "débinage". C'était un pied de nez à tout ça. Mais s'il y a une chose dont je suis sûr, c'est qu'on ne pourra pas empêcher ça. On ne peut pas empêcher l'évolution. Si le débinage ne vient pas des magiciens, elle vient d'autres personnes qui ont eu accès aux secrets... qui n'en sont pas vraiment à partir du moment où ils sont écrits et diffusés (même payant, un secret n'en est pas un, arrêtons de nous voiler la face).

Je pense que l'art magique doit vivre avec son temps. En 21 années de pratique j'ai connu l'avant vidéo, la vidéo et Internet. 3 époques différentes. Avant la vidéo, la seule façon d'apprendre la magie, c'était les livres, difficiles à trouver. Puis les vidéos VHS sont arrivées, notamment via Mayette Magie Moderne. En 1995, Internet a montré le bout de son nez et a largement contribué à l'essor de l'art magique... tout en diffusant massivement les secrets des magiciens (ce qui semble paradoxal).

Comme le dit si bien Bertrand Crimet, il y a deux façons de garder secret un secret :

1) l'enfermer dans un coffre
2) le diffuser à grande échelle

Nous sommes aujourd'hui à l'étape 2.

Par contre, je suis d'accord avec toi sur quasiment tous les points, sauf sur celui où tu écris que dès lors que le doute s'évanouit, il n'y a plus de magie. Je pense qu'il faut remettre les choses dans leur contexte : la population d'aujourd'hui est nettement moins dupe qu'autrefois et, à l'ère des nouvelles technologies, souvent bien plus magiques que n'importe quel tour de magie, les gens savent qu'il y a un truc dès lors qu'ils sont face à un magicien.

Les mentalistes arrivent sans doute encore à laisser planer le doute, mais je trouve la démarche très discutable. Car souvent, il y a amalgame entre "pouvoirs" et "trucs de magicien". Pas très sain à mon avis.

Au final, de mon côté, malgré tout ce "débinage", rien n'a changé de mon point de vue. Les tours issus de mon répertoire fonctionnent toujours très bien ; je suis sûr que c'est le cas pour tous les autres confrères magiciens...

il y a 6 ans

C'est quoi les 3 règles, déjà?

il y a 6 ans

il y a 6 ans

JBB
JBB

Tout d'abord, un grand merci d'avoir pris le temps de rédiger des réponses si complètes et argumentées.

Mais je sens que mon ton passionné est en train de générer une misdirection. Je vais essayer de ne pas me perdre en digression et de faire la lumière sur tout ceci.

Tout d'abord, il me semble que vous vous attendiez plus ou moins à ce que, d'un moment à l'autre, j'accuse votre site de débinage. Cela n'arrivera pas car je ne le pense pas, et cela n'a jamais été dans mes intentions. Si cela avait dû être le cas, j'aurai attaqué de front.

Ensuite, je ne suis pas un débutant utopiste et idiot aux projets charlatanistes visant à exploiter une crédulité inexistante. Cependant, effectivement, ce n'est pas moi qui dirait "il y a un truc"; non pas parce que je prends les gens pour des imbéciles, mais au contraire parce que je les crois assez intelligent pour savoir que c'est faux et comprendre dans la foulée - et en douceur - que le secret ne sera pas révélé. Oui, quand on me demande "comment tu fais?" je réponds souvent "Si je le savais, ça n'aurait rien de magique..."; ce faisant, j'adopte volontairement un discours de spectateur, et le message passe par effet miroir.

Je reconnaît que la méthode est ambiguë. Mais au XXIème siècle, la magie n'a aucune chance de passer pour réelle aux yeux de qui que ce soit; hormis peut être le mentalisme, comme vous le soulignez, mais ce n'est pas mon domaine de prédilection, et je vous accorde sans retenue le caractère discutable de ce "doute" entretenu.

Je suis entièrement d'accord avec vous, sur tous les points. Peut être que mon passé théâtral m'a amené à ne plus voir la limite entre le monde et la scène, ou peut être simplement que je suis fou. Pourtant, croyez moi, le jour ou j'entendrai un Père Noêl dire à un enfant "tu sais, je ne suis pas le Père Noël, juste un homme déguisé" je lui ferai moi même manger son bonnet. Parce qu'on a pas le droit de piétiner un rêve, et ce quelque soit l'âge du rêveur.

Je suis vraiment désolé si mon message a pu sembler alarmiste, ce n'était pas mon but. Pour ce qui est de ma position personnelle par rapport au débinage, l'avant-propos de E.Raynaly dans "Les propos d'un escamoteur (...)" l'illustre assez bien, et je me permet de vous renvoyer à l'ouvrage afin de ne pas allonger ce commentaire plus qu'il n'est utile.

Je terminerai donc en répétant que nous sommes d'accord, quoi que cette discussion puisse sembler refléter le contraire. Et en ajoutant que ma position face au débinage est plus - à l'instar de Raynaly - issue d'une question de principe que d'un sentiment de menace.

Mais d'une tristesse oui, tout de même. Car le monde onirique cède la place à la réalité technologique, car les enfants ne croient plus au Père Noël, parce qu'une petite fille de sept ans m'a dit "la Magie, c'est dépassé, y'a toujours un truc", parce que ma fille de dix ans à pleuré une demie heure ce matin quand son tour a été démonté en direct par sa soeur.

Ma tristesse et ma peur de l'avenir vont donc bien au-delà de l'Art Magique. Toutes les grandes inventions sont nées de rêves. Tant que j'arriverai, même fugitivement, à faire douter les gens de ce qu'ils croient être la seule vérité, à ébranler juste un peu leur cartésianisme en provoquant l'impression d'une impossibilité scientifique, je me dirai que nous aurons peut être encore la chance, qu'un jour, des rêves d'avenir tels que ceux que nourrissaient en leurs temps De Vinci, Jules Verne ou Edison deviennent réalité.

Je crois en l'importance des rêves, et je sais que l'explication est leur mort. Oui Vincent, peut être que la Magie peut exister sans le doute. Mais pas le rêve. Pas l'espoir.

Peut être est-ce la différence entre la Magicien et le montreur de tours. Le magicien donne l'espoir que l'impossible devienne possible; le montreur de tours se contente de divertir et de dire "oui, il y a un truc, mais moi je le connais et pas vous" se qui renvoie les gens au fait que c'est leur propre ignorance qui les empêche d'accomplir leurs rêves, car s'ils connaissaient le truc, ils pourraient le faire aussi. On y décèlerait presque un pointe de sadisme...

Je n'essaie pas de convaincre. Je me contente d'être convaincu de ce que je fais. Le reste se fait tout seul... comme par Magie.

JBB

[PS, @e-magie...nation: je n'ai pas pu me décider à savoir si ta question était sérieuse ou pas, je n'ai donc pas répondu. N'hésite pas à me relancer.]

il y a 6 ans

Merci, JBB, pour ces précisions ! Que vive la magie, dans tous les sens du terme !

il y a 6 ans

Pour info j'ai déjà donné mon avis sur ce débat dans ce post:
http://club-de-magie.com/sujet-n-A_propos_de_l_emission_sur_TMC_les_secrets_des_magiciens-fp-6526.html

Ce débat est je pense important dans le monde de la magie et je vais reprendre l'exemple du FP. Beaucoup de monde connait maintenant le FP,la preuve en ai c'est qu'un de mes neveux a reçu une boite de magie pour enfant à Noël et dedans il y en avais un. D'ailleurs j'étais un peu surpris de retrouver ce gimmik dans ce genre de boite bas de gamme mais bon.(J'ai eu des boites de Magie étant gamin et je n'ai jamais eu de FP dedans). Maintenant il faut se poser les bonnes questions.Si je présente une disparition de foulard avec un FP à une personne qui s'intéresse un minimum de chez minimum à la magie je vais me faire griller. Maintenant si je présente un effet moins classique et même inventé alors là c'est autre chose.Il existe certains effet avec un FP qui sont bluffant car on ne soupconne pas la présence du gimmik. Je pense que le secret est là,réussir à bluffer quelqu'un avec un gimmik qu'il connait et dont il ne devine pas la présence. Alors évidemment je ne parle pas de bluffer un magicien avec un FP (quoi que je pense que certain tours en blufferais plus d'un) mais avec un peu d'imagination le FP peut être un gimmik redoutable même si il devient extrêmement connu.
A +

il y a 6 ans


Oui, je te rejoins tout à fait sur l'exemple du FP, et je comprends ta surprise d'en avoir trouvé un dans une boite pour enfant... Sache que certaines boites récentes incorporent FI et cire (Eh oui...) et à n'en pas douter, aujourd'hui où la Tête aux Sabres est devenu un jouet pour enfant disponible en grande surface, cela ne fait que commencer.
Oh bien sûr, les Magiciens pratiquant majoritairement le Close-Up (très à la mode) se sentent moins concernés par les émissions du Masked Magician (4 émissions en français il me semble, mais 19 en version originale) qui semble s'attaquer majoritairement - mais non exclusivement - aux grandes illusions (notamment de Paul Osborne, Copperfield et Criss Angel, David blaine dans une moindre mesure). Fort est de constater que les grandes illusions n'ont pas le vent en poupe, mais ce n'est qu'un début: la génération Youtube actuelle n'est pas celle qui va aux spectacles; on ne verra le vrai résultat de ce débinage massif que d'ici des années.
Ça a commencé par la grande illusion, et elle fait pâle mise depuis quelques années... Puis la Street Magic, dont on parle déjà de moins en moins... Maintenant c'est le Close-Up, et il suivra le même chemin...
Je conçoit et fabrique moi-même mon matériel, et comme le disait Daniel Pennac "ce qui bousille l'imagination, c'est la référence"; il est déjà assez difficile de faire original dans la forme sans avoir en plus à créer de nouveaux principes, lesquels sont forcément limités physiquement parlant. Ok, on peut surprendre tout de même avec un FP. Essaie donc de détourner la Femme Zig-Zag ou la Buzz Saw de leur utilité première. Rien à faire: quand c'est connu, ce n'est pas recyclable, c'est bon pour la poubelle. Et à la construction comme à l'achat, ce n'est pas le prix d'un FP.
C'est facile (et néanmoins vrai) de dire "il suffit de présenter différemment" quand il s'agit de manipulations ou de gimmicks qui tiennent dans la poche. Quand on aborde la Grande Illusion, c'est déjà nettement moins évident.

il y a 6 ans

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !