Revenir au Blog Magique de Splitch

Spectacle magique : "Les virtuoses de l'étrange" à Pontivy !

dimanche 20 février 2011 à 00h00 - 0 commentaire - 2769 lectures

virtuoses de l'étrangeVendredi soir, les Virtuoses de l'Etrange étaient à l'affiche à Pontivy. Toujours dans sa quête de nouveaux artistes pour le futur festival de magie 2012, Gérard Souchet m'appelle tardivement pour me signaler qu'il comptait y faire un saut. Ni une, ni deux, nous sommes partis au pied levé vers le centre Bretagne.

Quelques mots sur cette compagnie : produite par Lully Sakaguchi, elle réunit différents artistes issus de l'art visuel. Il semble y avoir un noyau dur et des artistes de rechange. Vendredi soir nous avions :

Viktor Vincent : Viktor est mentaliste et calculateur prodige. Il a présenté durant ses 3 passages un carré magique, un annuaire mémorisé et une prédiction sur chaises. L'ensemble est très bien présenté, à la fois classe et humoristique mais sans jamais tombé dans le "too much". Le personnage est sympathique, il passe très bien et a été sans conteste le plus apprécié de la soirée. A suivre !

Djoé : humoriste de type volontairement ringard, dans son costume en velours violet passé et  dépassé, Djoé a également fait 3 passages. Dans le premier, un sketch sur les relations hommes/femmes. De mon point de vue, c'était moyen. L'humour reste de toute façon subjectif. Son second passage proposait différentes imitations avec bruitages. Gérard a beaucoup ri, j'ai moins accroché. Pour son troisième numéro, Djoé nous a présenté un numéro de magie complètement décalé que j'ai trouvé très très drôle. Difficile d'en dire plus, mais c'est à voir. Là, très clairement, il a fait un tabac.

Mariangeles : une danseuse orientale. Elle débute le spectacle. Grosse erreur à mon avis tellement le numéro est lent et sans surprise. Il s'agit d'une simple danse orientale qui peut avoir sa place dans ce type de spectacle, mais certainement pas en ouverture. Elle reviendra plus tard avec un numéro de hula hoop plus ou moins réussi. J'ai vu mieux.

Yuki Yoyo : deux numéros pour ce jeune asiatique jouant volontairement sur son personnage androgyne. On se demande dès le début s'il s'agit d'un homme ou d'une femme. Il débute par un numéro de diabolos. Pas mal, malgré quelques ratés. Maintenant, j'ai toujours trouvé ce type de démonstrations ennuyeuses car très (trop ?) répétitives et convenues. Mais là où il a été excellent, c'est pour son deuxième passage avec ses yoyos. Super original, très visuel, parfaitement maîtrisé : Yuki mêle chorégraphie, souplesse et maîtrise de ses yoyos à la perfection. L'un des plus beaux numéros de la soirée.

Julie : elle est jongleuse de chapeaux. Pas mal dans l'ensemble, avec de bonnes idées. J'ai là aussi vu nettement mieux, mais il y a de l'idée. Elle reviendra un peu plus tard pour un passage pas très utile dans la salle.

Guyom : un magicien comme on souhaiterait ne jamais en voir. Mauvais à tous les niveaux, il plante le décor dès le début et on sent que ça va être du lourd. Le choix du numéro tout d'abord : le fameux tour des foulards du XXème siècle avec le soutien-gorge. Qui fait ça encore de cette façon ? Guyom ! Et il y va franco le bougre. Du choix de la spectatrice jusqu'aux blagues les plus nulles, on aura tout eu. Petite consolation : juste derrière moi, un spectateur riait franchement. Ce qui prouve que ça peut encore marcher pour certains. Mais de mon point de vue, c'est typiquement le type d'animateur (je ne parlerai pas d'artiste ici) qui vous brise une soirée. J'étais très mal à l'aise pour la pauvre spectatrice, mais aussi pour lui. Sauf que je pense que de son point de vue il a fait un véritable tabac. Guyom, si tu lis ces quelques lignes, change de métier ou reprend tout à zéro !

Dom Dom : LA claque de la soirée. Lui, il a tout compris. Il fait des numéros avec trois fois rien et il est très drôle. Il est jongleur, il commence avec trois boules de type "boulet de canon". Il arrive habillé en kilt, parle un faux franglais à mourir de rire et dès lors qu'il parvient à jongler il assure n'avoir pas encore réussi à arrêter le mouvement. Tout se termine lorsqu'une des boules tombe sur sa tête dans un bruit assourdissant étonnant. Noir complet : triomphe ! Il reviendra à deux reprises pour deux numéros complètement dingues. Et notamment celui sur lequel il travaille depuis 10 ans apparemment : de la jonglerie de raquettes de tennis et de balles dont une très grosse. C'est assez incroyable la façon dont il maîtrise l'ensemble : à voir absolument !

Au final, même si le spectacle a mis du temps à décoller, l'ensemble reste de bonnes factures. Avec une mention spéciale à Viktor Vincent, Dom Dom et Yuki. Si vous passez sur Paris, ils sont au Trévise jusqu'au 26 mars 2011.

Du même auteur :

Réactions

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !