Revenir au Blog Magique de e-magie...nation

Faisabilité & Technicité Cartomagique? [9]

jeudi 16 septembre 2010 à 17h07 - 0 commentaire - 1266 lectures

Nous sommes sur un site dont le principe d'échange est le moteur: j'aimerais donc partger avec vous mes impressions tout au long de mon apprentissage et pas simplement vous en montré le produit fini- si tant est que l vidéo d'un tour soit un produit fini...tout est perfectible!
Il existe trois façons de faire les choses: celle qui bonne, celle qui est mauvaise et celle qui nous est propre!!!
Je vais tenter un véritable miracle ici: tenter de vous expliquer comment je fonctionne... alors que je ne suis même pas sûr de l'avoir compris moi-même en 40 ans d'existence!
Je l'ai déjà dit précédemment je suis tétracapilotomiste  et quand je me prépare à diffuser un tour, j'aime en analyser chaque étape, j'ai donc mis au point une nomenclature qui apparaitra dans le générique final de toutes mes routines; en dix étapes:
  1. Titre de la routine
  2. Traduction éventuelle
  3. Artiste à l'origine du tour
  4. Artiste qui en a eu l'idée originale
  5. Variante par rapport à la routine d'origine
  6. Difficulté
  7. Technicité
  8. Faisabilité
  9. Commentaire
  10. date de réalisation
Les 5 premiers points ne posent vraiment pas de problèmes; le 6°, quant à lui est à comprendre dans le sensou SPLITCH l'entend faut-ilêtre n amateur éclairé ou pas pour réaliser ce tour?
la technicité des routines est une valeur, de 0 à 255, calculée en additionnant celles des techniques utilisées sachant que:
  • le break, les faux mélanges et fausses coupes vallent 0
  • l'utilisation de Cartes indicatrice vaut 1
  • les Contrôle, Forçage  et autres Subtilité (*) vallent 2
  • les Faux Comptages vallent 4
  • les Addition et Soustraction vallent 8
  • les Substitution valent 16
  • les Apparition et Disparition vallent 32
  • les Retournement vallent 64
  • les Changement de couleur vallent 128 ()
Ces catégories suivent la classification proposée par le site web free.magicpas.fr! Si dans une même routine on est amené à utiliser plusieures techniques de catégories différentes- par exemple, un forçage Paréto(2) , un Flustration Count (4)  et une levée double (16) on se contente de sommer les valeurs de chaque catégorie (2 + 4 + 16 = 20) our connaîtrela valeur de la technicité du tour! Attention: la technicité de chaque classe ne se compte qu'une seule fois: si l'on fait un forçage (2) et un contrôle (2) cela nous fait toujours 2!!!
J'ai donc regroupé les différentes classes de techniques cartomagiques en fonction de leur homogénéité et/ou leur complémentarité (comme addition, soustraction ou apparition, disparition), leur caractère substituable (comme le forcage qui peut souvent être remplacé par un contrôle judicieux) et enfin le niveau de subtilité que j'accorde subjectivement à ce groupe! Cette classification binaire (hexadécimale,en réalité) apporte son lot  d'idées neuves:
  1. une technicité impaire utilise forcément la carte indicatrice
  2. une technicité paire ne l'utilise forcément pas
  3. une technicité puissance de 2 n'utilise qu'un seul groupe de technique
  4. une technicité multiple de 4 n'utilise ni forçage, ni contrôle ni subtilité

j étudie beaucoup de tour de cartes en même temps cette notion me permet de faire le tri entre ce que je me sens capable e maîtriser rapidement et le reste! Conscient du  caratère sujectif de la chose, j'ai voulu amender un peu mon concept e introduisant  le %age ou degré de technicité qui est la technicité divisée par 256, puis multipliée par 100 et enfin arrondie à l'unité inférieure! e pourcentage va donc de 0 à 99, la perfection n'existe pas(quest-ceque je peux consommer de point d'exclamation)!
Ainsi, mon premier tour (d'une carte: Datonien) a une technicité de 128/256 (50%) puisqu'il utilise juste un changement de couleur qui à lui seul vaut la somme de toutes les techniques qui le précèdent.
Reste à expliquer la faisabilité qui, grâce au ciel, est plus facile à saisir...

Cela expose les conditions optimales dans lesquelles le tour est réalisé en se basant sur 4 critères indépendant qui donneront un éclairage supplémentaire au déroulement du tour...c'est pas clair? J'explique!

  • Le spectateur peut-il mélanger les cartes avant le tour? (si oui 1 point)
  • Le spectateur peut-il distribuer ou couper les cartes pendant le tour? (si oui 2 points)
  • Le spectateur peut-il examiner les cartes à la fin du tour? (si oui 4 points)
  • le tour peut-il être répéter sans en débiner le truc? (si oui 8 points)

La faisabilité est donc la valeur obtenue en additionnant les valeur correspondant à la réponse a ces questions...si cela vous fait penser à des codes d'erreur dans les programmes...c'est certainement parce que je suis informatitien...

Nous avons donc 16 valeur allant de 0 à 15 et correspndant à des remarque ou des mises en garde:

  1. Tour impromptu
  2. Tour mathématique
  3. Tour automatique
  4. cartes (apparemment) ordinaires
  5. Contrôle subtile
  6. Forçage classique
  7. Participipation totale du spectateur
  8. Répétable immédiatement
  9. Cartes vue à l'insu du spectateur
  10. Forçage subtile
  11. les cartes ne peuvent être examinée à la fin
  12. ce tour n'est pas automatiaue
  13. ce tour n'est pas mathématique
  14. ce tour n'est pas impromptu
  15. faisable en toute circonstance

sans oublier la valeur 0: tour perfectible

Le but du jeu est d'avoir la valeur la plus haute et de se creuser les méninge pour refaire et réinventer le tour pour arriver à cet objectif!

CTPM (c'est tout pour le moment, comme dirait...Tigrou dans Winnie l'ourson) Je vous promets une lecture un peu plus digeste à l'avenir, dès le prochain billet ...mais non pas le prochain, celui d'après car celui qui suit va vous parler des "équations cartomagiques" tout est dans le titre...



(*) par subtiltié on entend faire croire qu'une carte est dans un paquetou ue partie de paquet alors qu 'elle est ailleurs...

Du même auteur :

Réactions

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !