Revenir au Blog Magique de Splitch

Technique magique : Misdirection et détournement d'attention

samedi 15 janvier 2011 à 00h00 - 0 commentaire - 9030 lectures

misdirectionDans un précédent billet, je vous ai parlé de l'art d'attirer l'attention. La plupart des spectateurs croient savoir que l'un des secrets des magiciens, c'est son contraire : le détournement d'attention. Cependant, l'expression est mal choisie. Le vrai pouvoir du magicien, c'est celui de la misdirection.

Quelle est la différence ? Et d'abord qu'est-ce que la misdirection ?

Détourner l'attention, ça veut bien dire ce que ça veut dire : provoquer un stimulus, souvent évident, avec pour objectif de masquer une action, une manipulation censée être secrète.

Le magicien utilise en fait assez rarement cette technique, sauf dans le cas d'un détournement d'attention actif : le spectateur est mis à contribution, tous les regards sont dirigés vers lui. Dans ce cas là, l'illusionniste a tout le temps - et le loisirs - de s'emparer d'un gimmick, empalmer une carte, se décharger d'un objet etc...

Un bel exemple de détournement d'attention grossier très amusant (à la fin de la vidéo) dans le show de The Amazing Jonathan :


La misdirection est beaucoup plus subtile : il s'agit là d'attirer et surtout de maintenir l'attention pour la diriger... et l'éloigner de la méthode utilisée pour réaliser un tour. Cette technique s'apprend avec le temps. Pour parvenir à la maîtriser, l'artiste doit notamment avoir compris les fondamentaux de l'attention et travailler sur sa mise en scène. Car c'est en effet dans la construction de son numéro qu'il parviendra à captiver ses spectateurs et à les inciter à ne regarder que ce qu'il veut qu'ils voient.

Un des maîtres de la misdirection était le grand Tony Slydini : tout dans la gestuelle, l'anticipation, la suggestion, du grand art !


Du même auteur :

Réactions

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !