Revenir au Blog Magique de Splitch

Journée histoire de la magie

dimanche 15 mai 2011 à 00h00 - 0 commentaire - 1974 lectures

C'était ce samedi la quatrième journée consacrée à l'histoire de la magie : le Magic History Day créé et organisé par l'intarissable Jean Merlin. Pour ceux qui n'ont jamais vu ça : trop tard ! Car Jean l'avait annoncé, il s'agissait là de la dernière édition. Et c'est bien dommage.

Les raisons sont faciles à comprendre : à la base, il s'agissait de sensibiliser les jeunes à la culture magique. Car il faut bien l'admettre : si les nouveaux magiciens sont à l'aise avec leurs cartes, questionnez-les sur David Devant, Paul Potassy ou encore Cardini, la plupart du temps ils ne sauront même pas qu'ils existent. Et c'est dramatique : pour qu'un art avance, il faut comprendre son passé. Un artiste doit savoir d'où il vient pour progresser.

Bref : sur Club de Magie on essaye de vous proposer une approche pratique couplée à une approche culturelle. Ne négligez pas cette dernière.

Que dire de cette journée ? J'avais assisté aux deux premières, chez Jan Madd puis au Fiap. L'an passé, je n'avais pas pu m'y rendre. Mais je gardais un excellent souvenir de tout ce que j'avais appris : le secret de la boule volante, des numéros oubliés qui feraient un tabac aujourd'hui, les anecdotes hilarantes de Jean Régil et la présentation de Merlin.

Cette année, le Magic History Day se déroulait dans "le plus petit cabaret de monde" : le Zèbre, situé boulevard de Belleville. Petite révolution : nous sommes 13 bretons sur une soixantaine de participants ! Wow ! La Bretagne deviendrait-elle LA région actuelle magique ? Bon, soyons honnête, par rapport à nos amis grenoblois qui nous pondent des champions (Norbert Ferré, Pilou etc...), nous, en Bretagne, on semble plus attirés par l'aspect culturel (chop-cup.com, les journées historiques etc...), pédagogique (SMS, Club de Magie) et événementiel (Festival de Magie) que par la volonté de former des champions de concours.

Bref, revenons en au Zèbre : la salle est magnifique, vraiment. Nous nous plaçons au balcon pour bien voir. Jean Merlin démarre, et fort : d'emblée il annonce que c'est la dernière du Magic History Day et enchaîne directement sur les remerciements et les coups de cœur. Et là, surprise ! Les bretons sont mis à l'honneur ! Ludo de Marchand de Trucs, Aude et Claude de la compagnie du Scarabée Jaune et Chop-cup.com sont invités à présenter leurs projets et travaux sur scène. Nous monterons à 4 : Marty, Yoan, Gérard et moi-même pour parler de nos interviews. Dans la foulée, nous prendrons contact avec Morax, Joe Waldys, Claude Nops, Pierre Switon pour de nouvelles vidéos culturelles.

La journée commence pour de bon : l'après-midi sera consacrée à la diffusion de vidéos de numéros souvent oubliés ou méconnus : les stars de Las Vegas, des grands noms comme Cardini, Tommy Wonder, mais aussi un sujet complet sur Paul Potassy que nous verrons présenter "le voyage de noeuds" (foulards), le billet dans la pomme de terre, une prédiction. A la fin, Jean Merlin décortiquera sur scène la méthode utilisée pour le billet.

Entre temps, un autre sujet intéressant sera consacré aux jouets mécaniques liés à la prestidigitation. Des objets amusants, visuels, qui pourraient encore trouver son public aujourd'hui tellement c'est "étonnant".

Une pause s'impose : on part se restaurer. Pendant ce temps, la dernière partie se prépare et c'est celle que j'attends : un talk-show à la Merlin avec Joe Waldys encadré par Jean Régil et Pierre Switon. Et là, messieurs-dames, je suis dé-so-lé, mais on n'a rien fait de mieux en terme de talk show magique depuis. C'est tout l'art et l'expérience d'homme de cabaret de Jean qui ressort avec des lines qui fusent à 100 à l'heure et qui font hurler de rire le public conquis.

Du coup, pour moi cette partie est trop courte, j'en voudrais plus : après une vidéo montrant Joe Waldys en scène, Jean Merlin décortique le parcours de l'artiste en dénichant quelques anecdotes croustillantes qui font toute la saveur de cette rencontre. Pierre Switon et Jean Régil complètent certains blancs.

Pour terminer, spectacle : Jean Merlin en maître de cérémonie présentera à tour de rôle une jeune magicienne prometteuse, Gwénaëlle, dans un numéro sur le thème du papillon. Suivront Emmanuel Pallas, un humoriste de cabaret que personnellement je n'ai pas trop aimé, Anaïs une imitatrice très sympa et plutôt douée et, pour terminer, la star actuelle du monde magique : Yann Frish que je ne présente plus.

La dernière édition du Magic History Day se termine : l'heure est à l'échange, aux photos. Et si on remettait ça l'an prochain ?

Du même auteur :

Réactions

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir commenter ce billet !